Festival de la Camargue

Palmarès 2018

Nature Sauvage, Prix Alan JOHNSON - CONCOURS 2018

Toute l’équipe du Festival et les membres du jury tiennent à remercier l'ensemble des candidats d’avoir participé au 1ème concours photos « Nature Sauvage, prix Alan JOHNSON » du Festival de la Camargue et du delta du Rhône.

Vous avez été très nombreux à participer, plus 1500 photos ont été envoyées par plus de 170 candidats. 

Le jury composé des photographes professionnels, Frédéric LARREY, Thomas ROGER, Thierry VEZON et Sylviane JOHNSON s'est réuni pour délibérer et choisir les finalistes. Pour chaque catégorie, 4 photos ont été sélectionnées (1 lauréat et 3 finalistes). Découvrez les en image.

CATÉGORIE NATURE SAUVAGE - PORTFOLIO 


LE GRAND-PRIX ALAN JOHNSON 2018 A ÉTÉ DÉCERNÉ À JONATHAN LHOIR POUR SON PORTFOLIO "VARIATION SUR LE FLAMANT ROSE" 

" Série sur le flamant rose, espèce emblématique de Camargue maintes fois photographiée. J’ai essayé dans cette série de mettre en avant un fort côté “subjectif” pour ne montrer que les silhouettes de cette espèce. Celle-ci reste néanmoins tout à fait reconnaissable. Les images laissent l’occasion d’imaginer la scène sans avoir trop de détails et permet ainsi de se faire sa propre idée du moment photographié. D’un point de vue technique j’ai travaillé avec une faible profondeur de champ ainsi qu’avec des décalages de mise au point, des effets de mouvement en vitesse lente ainsi que des expositions multiples. Pas de post-traitement excessif, tout est réalisé à la prise de vue. "

François MAY
François MAY
François May

FINALISTE : FRANÇOIS MAY - Diaphan’Ascalaphe

" Trois années auront été nécessaires pour finaliser cette exposition.

Ma rencontre avec l’ascalaphe fut le fruit du hasard, cet insecte ambigu mi–papillon, mi– libellule a rapidement attiré mon attention et ma curiosité. Très vite j’ai pris plaisir à le photographier en y apportant une touche personnelle afin de le magnifier dans son milieu naturel. 

À travers ces images, je souhaite amener un autre regard sur cette nature si fragile dont nous dépendons, comme un vecteur d’émotion et de partage. "

Francois May
Jonathan Lhoir - "Variation sur le flamant rose".2
Jonathan Lhoir - "Variation sur le flamant rose".4
Jonathan Lhoir - "Variation sur le flamant rose".1
François May
Jonathan Lhoir - "Variation sur le flamant rose".3
Jonathan Lhoir - "Variation sur le flamant rose".5

FINALISTE : BRUNO ROSTAIN  - DE CIEL ET DE SEL

" À quelques encablures de la Méditerranée et des marais salants, l’eau, le sel et les pollens se mêlent et s’affrontent sous le soleil et sous le vent, traçant à nos pieds des paysages improbables , sortes de visions oniriques de la Camargue. "

Bruno Rostain
Jean-Marie SEVENO
Jean-Marie SEVENO
Jean-Marie SEVENO
De sel et de ciel
Jean-Marie SEVENO
Jean-Marie SEVENO
Bruno Rostain
Bruno Rostain

FINALISTE : JEAN-MARIE SEVENO - LUEUR

"Puma tantôt curieux, tantôt en maraude sur son territoire. Ce félin en voie d’extinction et bien trop méconnu ne présente pas de danger réel envers l’Homme."

Bruno Rostain

CATEGORIE NATURE SAUVAGE

LAURÉAT : CHRISTIAN WAPPL LUMINESCENT

" Au crépuscule, le sol de la forêt tropicale de la région de Trang (Thaïlande) prend vie et s’illumine à l'apparition de ces lucioles géantes (Lamprigera sp).

Leur luminescence spectrale est une forme de communication, par exemple, pour prévenir d’un danger ou chercher un partenaire.

Ce phénomène est le résultat d´une réaction biochimique entre une enzyme produite par la luciole (la luciférase) et l’oxygène."

Christian WAPPL

FINALISTE : AMBRE DE L'ALPE                   "La voix de l'automne"

"La première fois que j’ai rencontré cette cascade, c’est le vent qui, d’une rafale, est venu m’en apporter les effluves. Je suis retournée la voir quelques fois. L’automne avançait, le Fitz Roy se camouflait dans des turbulences ventrues. 

Aujourd’hui le ciel est mélancolique, il a neigé hier. Les montagnes restent partiellement invisibles. Des micros-névés tentent d’éviter la fonte en se terrant derrière les rochers. Les arbres sont multicolores, certains portent la marque de chaque étape chromatique de la transition automnale, du vert au rouge."

Ambre de l'Alpe

FINALISTE : BASTIEN RIU              "COURBES" 

" Fourmi des bois photographiée près de chez moi sur des herbes folles. 

Le fond blanc est obtenu grâce à un ciel laiteux en arrière-plan, le tout à contre-jour. "

Bastien RIU
Jean-Emmanuel ROCHE

JEAN EMMANUEL ROCHÉ                          "LA BIODIVERSITÉ OUBLIÉE"

"Les Beggiatoa sont des bactéries filamenteuses vivant sur le cycle du soufre et non sur celui de l’oxygène à la manière des communautés abyssales autour des éruptions sous-marines. Ces bactéries sont en outre les plus gros êtres unicellulaires au monde. Leurs colonies filamenteuses remarquablement fragiles et graphiques flottent dans quelques centimètres de saumures sur le fond des étangs."

finaliste : STÉPHANE GRANZOTTO : 
"36 CHANDELLES"

"Un groupe familial de grands cachalots dort à une dizaine de mètres de profondeur. Ils se placent ainsi, verticaux, sans bouger, pendant des minutes ou des heures..."

Stéphane GRANZOTTO : 36 chandelles

CATEGORIE NATURE SAUVAGE EN CAMARGUE

lauréat : SYLVAIN BERNARD                  "REFLETS COLORÉS " 

"Après plusieurs longs mois de sécheresse, la pluie fait enfin son retour. L’eau remplie à nouveau les étangs et efface petit à petit les traces de la sécheresse dans les argiles."

Bernard SYLVAIN

FINALISTE : SYLVAIN BERNARD       "RESSAC"

"Le vent de sud-est s’est levé, un épisode cévenol se met progressivement en place. Les premières entrées maritimes défilent vers l’intérieur des terres tandis que la Méditerranée s’agite."

Bernard SYLVAIN

FINALISTE : ERIC EGÉA                                 "EL BISON"

"Membracidé bison observée sur un bosquet de genêts."


Eric EGEA

CATEGORIE JEUNES PHOTOGRAPHES : PRIX REGARD DU VIVANT

LAURÉAT : QUENTIN FOURNET 
"BEAUTIFULL'BOUQ" 

"Après une longue journée de déception photographique, et alors que la nuit venait de tomber, ce jeune bouquetin attira mon ouïe. Les lumières de la ville de Chamonix, les derniers instants du coucher de soleil et le Mont-Blanc en fond offrent un cadre magnifique pour illustrer cet animal mythique des Alpes."

Quentin FOURNET

FINALISTE : LUCAS MELCARNE
"L'ENVOL DE LA NUIT"

"Envol de Guillemots de troïl alors que le brouillard commençait tout juste à pointer le bout de son nez."

Luca MELCARNE // l'envole de la nuit

FINALISTE : Marc Tisseau 
"ENVOL DANTESQUE"

" J’ai fait cette photo de Cormoran huppé au Cap Fréhel durant la tempête Bruno. Je me trouvais sur le haut de la falaise, là où le vent soufflait à plus de 150km/h ! En plus de cela des averses de grêle et de pluie tombaient régulièrement.

J’avais repéré l’endroit où la houle venait se fracasser au pied de la falaise. J’ai passé la matinée à attendre qu’un Cormoran ose braver la tempête pour partir pêcher en mer. 

Et au bout de plusieurs heures d’attente, toutes les conditions se sont réunies : la vague, le Cormoran et la lumière ! "

Marc TISSEAU // Envol dantesque

MERCI À NOS PARTENAIRES POUR LEUR SOUTIEN DANS L'ORGANISATION DE CE CONCOURS PHOTOS

La ville de Port Saint Louis du Rhône et Solamat Merex, partenaire officiel duFestival. 

Regard du Vivant, Atelier ASHL, Nat'images, les Editions Biotopes et Swarovski Optik

PSL 2021
Logo Nat'images
Logo Solamat Merex
logo atelier SHL
Logo Swarovski
logo regard du vivant
Alan JONHSON

Programme 2022 en PDF

Téléchargez au format PDF
Nous suivre sur